Comment fonctionne une scie sauteuse ?

La scie sauteuse étant formée de quelques pièces et accessoires. Chaque élément tient un rôle important dans le fonctionnement de l’appareil. Il implique ainsi nécessaire de connaitre ces détails pour une meilleure utilisation de la machine.

Scie sauteuse : l’interrupteur à gâchette

Situé près de l’index, l’interrupteur à gâchette sert à mettre en marche de l’appareil. Au cas où cette pièce est endommagée, faites appel à un professionnel. N’oubliez surtout pas de bien charger la batterie avant d’appuyer sur la gâchette de la machine. Si en cliquant l’interrupteur et que l’appareil ne démarre pas, vérifier que cette pièce reste encore fonctionnelle. Si tel est le cas, le problème vient d’autres parties (lames, moteur…). Sinon, faites le réparer.

Ici vous trouverez un comparatif et des tests sur les scies sauteuses.

Le moteur et son fonctionnement

Le nombre de courses à vide de la lame détermine le fonctionnement du moteur. En effet :

  • Si le moteur effectue 400 à 500 coups par minute, vous avez la vitesse la moins puissante,
  • Si le moteur réalise 2 800 à 3 100 coups par minute, vous arriverez à la vitesse maximum.

La semelle inclinable

Certaines semelles de scie sauteuse sont statiques. En revanche, vous pouvez vous procurer un modèle à semelles inclinables à 45 °. Ce qui facilitera les coupes en biais.

Le variateur électronique

Le variateur électronique désigne le stabilisateur qui maintient la vitesse de la lame. Ainsi, pendant l’exécution d’une tâche, la vitesse reste uniforme. Cela est parfait pour la coupe de certains matériaux comme le métal ou le bois dur. De plus, la vitesse la plus rapide sera exploitée pour le sciage des matériaux tendres, alors que la vitesse la moins élevée pour les matériaux durs.

Le mouvement pendulaire

Ce ne sont pas tous les modèles de scie sauteuse qui disposent d’un mouvement pendulaire. Il s’agit d’une option très pratique, pouvant être utilisée comme critère de son choix. Son principe est comme suit : la lame prend un mouvement de balancier qui imite le mouvement du sciage manuel et stabilise l’outil.

Le travail d’une scie est donc déclenché par appui à la gâchette tandis que le moteur et les lames font les plus grandes tâches. Le fonctionnement peut ainsi varier d’un modèle à un autre.

Lire aussi : Comment choisir sa cloueuse agrafeuse ?/ Comment utiliser une radio de chantier ?/Comment choisir une mallette outils ?