Comment marche une raboteuse ?

Aujourd’hui, la raboteuse est devenue un outil de menuiserie manuelle très connu qui permet de tester les compétences d’un artisan. Cet instrument qui tire ses origines dans l’Égypte ancienne demande une excellente maîtrise manuelle pour l’utiliser au mieux.

Que sait-on sur une raboteuse ?

Il existe plusieurs variétés de cet appareil au point où même un menuisier peut avoir du mal à les distinguer en toute confiance. La différence se situe au niveau des caractéristiques propres de chaque machine. Il est donc très facile de se perdre au moment de faire le choix.

Une raboteuse est généralement composée d’un bloc et d’une structure principale pour accueillir toutes les autres pièces. Le bloc peut être en métal ou en bois. On parle aussi souvent de bois avec une semelle en métal appliquée. C’est la semelle qui entre en contact direct avec la surface plane. Elle présente une planche d’épaisseur variable orientée transversalement au côté long de la semelle.

Si vous n’avez pas de raboteuse, vous pouvez consulter le site qui propose des comparatifs.

Tout se fait en fonction de la géométrie de la raboteuse

L’appareil est composé de trois angles principaux à savoir l’angle d’assise, l’angle de biseau et l’angle de coupe.

L’angle d’assise est simplement l’angle avec lequel le fer de dégauchisseuse est monté sur le bloc. L’angle de biseau est celui par lequel le fer est affûté. L’angle de coupe est donné par une combinaison des deux mesures susmentionnées et varie en fonction de la variation de la position du couteau. Ce couteau peut en fait être positionné avec l’angle de biseau tourné vers le bas ou vers le haut.

Dans le premier cas, l’angle de coupe et l’angle d’assise coïncident. Dans le second cas, l’angle de coupe est plutôt donné par la somme de l’angle de biseau et de l’angle d’assise. N’oubliez cependant pas que les deux autres parties très importantes d’une raboteuse sont les poignées et la contre-force. Il existe deux poignées, une à l’avant et une à l’arrière, dont la forme varie en fonction du type et de son usage prévu. La poignée avant permet d’exercer et de maintenir la pression nécessaire à l’enfoncement de la lame dans le bois.

Il est toujours important de bien connaitre l’appareil qu’on veut acheter avant de faire le choix. Pour le cas particulier de la raboteuse, il faudra tenir compte de sa géométrie.

 

Lire aussi : Pourquoi avoir une ponceuse vibrante dans son atelier ?/ Trouver la meilleure perceuse colonne/Comment choisir sa cloueuse agrafeuse ?