Dans quels cas ne peut-on pas utiliser une bouillotte ?

Il est bien démontré et vérifie que l’usage d’une bouillotte soulage les maux de tête, les maux de ventre, le stress et bien d’autres. L’hiver est la période la plus propice pour son usage, car dans la fraicheur, elle est encore plus utile. Mais saviez-vous que ce matériel ne s’utilise pas dans tous les cas ? Bien qu’il soit efficace, il reste bien limité et il est important de connaitre les cas dans lesquels vous ne pouvez pas utiliser une bouillotte.

Interdiction d’utiliser une bouillotte à plus de 40 °C

bouillotte

Ce premier cas concerne les bouillottes à chaud. Et concernant les bouillottes à chaud, vous devez savoir que cela engage la catégorie des bouillottes sèches, celles des bouillottes à eau et aussi celle des bouillottes électriques. La température limite pour utiliser une bouillotte est 40 °C. Au niveau des bouillottes électriques, ce principe est contrôlable. Étant donné que ces bouillottes sont rechargeables, le dispositif est mis en place pour contrôler la température. Avec cette catégorie de bouillotte, vous avez la possibilité de réguler la température et de fixer le niveau maximal. Du coup, une fois ce niveau atteint, la bouillotte se débranche d’elle-même.

Lire aussi : Quel régime alimentaire suivre lorsque vous utilisez un vélo elliptique ?

C’est plutôt au niveau des bouillottes sèches et surtout au niveau de celles à eau que le problème se pose. Quand il est dit de remplir la bouillotte avec de l’eau chaude, certains laissent l’eau en ébullition pendant plusieurs minutes et la versent dans la housse sans même attendre. Or à cette étape, la température de l’eau chauffée est déjà au-delà des 80 °C, et c’est avec ce degré d’eau à l’intérieur qu’ils posent la bouillotte sur leur corps.

Cette pratique nuit gravement à la santé. Selon les médecins, certains utilisateurs qui exagèrent inconsciemment dans l’usage de la bouillotte développent d’autres maux. Il y en a beaucoup qui exposent des érythèmes en maille causés par une pigmentation brunâtre. Ce qui affecte tout un réseau vasculaire. C’est pourquoi il est important de respecter les normes de 40 °C de température conseillée, car à vouloir calmer les douleurs, vous risquez de vous créer d’autres problèmes sanitaires qui pourraient s’avérer plus complexes.

Lire aussi : Automassages pour soulager les maux de ventre.

Pas d’utilisation 30 minutes après

bouillotte

Quelle que soit la catégorie de votre bouillotte – il y en a au moins douze, il ne faut jamais l’utiliser pendant plus que 30 minutes. La mettre au contact avec votre corps après ce temps devient encore plus dangereux pour la santé. D’après les scientifiques, le contact prolongé de la chaleur avec le corps créé des réactions cutanées, et à long terme, cela entraine des grosses mailles. Raison pour laquelle, il est impératif de respecter la température de 40 °C pour l’eau chaude. Une fois dans ces normes, l’eau devrait refroidir avant les 30 minutes d’usage.

De même, parmi les interdictions, il faut éviter d’utiliser les bouillottes fissurées. En effet, vu l’usage que certains font de ce matériel, certaines bouillottes enregistrent de petits trous sans que vous ne vous en rendiez compte. Lorsque vous apercevez ce genre de cas, nous vous conseillons de laisser tranquillement de côté cette bouillotte, car une fois trouée, la housse laisse couler les gouttelettes d’eau chaude qui peuvent vous brûler entrainant d’autres maux.