Quelle est l’hygrométrie parfaite pour une pièce ?

Le mot hygrométrie provient du grec ‘’hydros’’ qui signifie humide et du suffixe ‘’métrie’’ qui contient le fait de mesurer. L’hygrométrie peut être absolue, spécifique ou relative. Mais quel que soit son type, une mesure appropriée lui est attribuée.

L’hygrométrie représente le pourcentage d’humidité de l’air, le taux d’eau sous forme gazeuse présente dans cet air. Ce taux d’humidité est très important pour la santé de l’être humain. Trop élevé, il favorise le développement de bactéries, de microbes, de moisissures. Trop faible, il assèche l’air disponible et par conséquent, irrite les voies respiratoires. Il est par conséquent indispensable qu’il soit à un taux convenable dans une pièce.

Quelle est l’hygrométrie parfaite pour une pièce ?

L’humidité relative

C’est la valeur de l’humidité utilisée pour mesurer l’hygrométrie dans une pièce. Elle est aussi appelée degré hygrométrique. Les instruments de mesure de l’humidité relative sont le thermohygromètre ou l’hygromètre.

L’hygrométrie ne tient pas compte de l’eau sous forme liquide ou sous forme solide. Seule l’eau sous forme gazeuse est utilisée pour l’estimation d’un taux.

Vous pouvez aussi voir : doctissimo

Les facteurs climat et saison

Les avis sont partagés entre les spécialistes de la qualité de l’air ambiant. Ils ne sont pas fixes vis-à-vis du pourcentage d’humidité recommandé dans une pièce. Celui-ci varie en effet selon le pays.

En France, l’air ambiant à l’extérieur se trouve entre la fourchette 70-80 %. Les experts conseillent un taux d’humidité situé entre 45 et 65 %. D’autres encore préfèrent qu’il soit entre 50 et 60 %. Ce n’est pas le cas en Belgique, pays situé en Europe de l’Ouest. Là-bas, le taux d’humidité normal de l’air est prévu pour être normalement compris entre 40 et 70 %. Cependant, le taux d’humidité jugé raisonnable est compris entre 30 et 70 %.

Cette variation de taux est due à la localisation de chacun de ces pays et à la température de leur air ambiant. Cet air ambiant de l’extérieur n’est plus le même une fois que l’on se retrouve dans une pièce. Néanmoins, il fait tenir compté du fait que pour une température allant de 18 à 24 degrés, le taux d’humidité se situera au plus à 50 %.

Vous pouvez aussi voir : Ardoise magique en ligne : comment évaluer les offres ?

Le facteur température de l’air

L’hygrométrie parfaite pour une pièce est fonction de la température de cette dernière. Prenons l’exemple d’un taux d’humidité de 55 °C dans une pièce. Ceci implique que l’air contient 55 % de la limite de vapeur qu’il peut absorber à 55 °C de température. Ceci implique également que cette humidité sera plus ressentie par l’être humain s’il fait 30 °C au dehors. Elle sera par contre moins ressentie s’il faisait 10 °C de moins, autrement dit, 45 °C.

En effet, à 30 degrés de température ambiante, l’Homme est plus sensible aux inconvénients de l’humidité. Cette sensibilité s’explique par le fait que, l’air contient plus de vapeur d’eau à 30°C qu’à 20°C. Le revers de la médaille est souvent constaté. Une journée au cours de laquelle la température est élevée et l’air sec va par conséquent sembler chaude. Alors que, compte tenu du degré d’humidité dans l’air, il s’agit plutôt d’une journée humide.

Si vous souhaitez acheter un humidificateur ; humidifrizz.fr